fbpx

#1 – FAUCON DÉCOUVRE… GUSTAVE & CIE !

L'entrepreneuriat, comment se lancer ? C'est Timothée Barbier, co-fondateur de GUSTAVE & CIE qui nous en parle !

Comment lancer son business ? Notre agence de marketing FAUCON vous fait découvrir les entrepreneurs qui font le succès des entreprises de demain ! Dans cette première vidéo de notre série, nous découvrirons… GUSTAVE & CIE, marque made in france de montres et noeuds papillons tendance !

Interview Gustave & Cie

Timothée Bartbier, cofondateur de Gustave et compagnie.

J’ai cofondé Gustave & Cie avec Guillaume REYMOND, on s’est rencontrés à l’IUT Gestion des entreprises à Dijon. Gustave & Cie c’est une marque d’accessoires de mode fabriqué en France. On a commencé avec des nœuds papillon en métal et aujourd’hui on a toute une gamme de  montres, de bretelles, de chaussettes, etc.

Y a-t-il eu beaucoup de temps entre l’idée et la première action ?

Pour G&C ça a été super rapide parce qu’on à eu l’idée du nœud papillon en métal et quelques semaines après on avait un prototype, puis quelques semaines encore ensuite nous avons lancé une campagne de financement participatif. Et là ça a pris et on a décidé d’en faire une marque à part entière assez rapidement.

Qu’est ce qui vous a motivé pour vous lancer ?

Ce qui nous a motivés c’est de toucher un autre secteur d’activité que l’ameublement. Donc concrètement, on a un produit novateur dans le monde dans la mode avec le nœud papillon en métal.

Quels ont été les obstacles à la création ?

Il n’y a pas vraiment eu de barrière car nous avions déjà une marque de mobilier à côté. Le risque n’était pas élevé surtout qu’on a fait une campagne de financement participatif pour valider le concept, l’idée. Ça nous a aidés à lancer notre première collection. La problématique n’était pas la même lorsqu’on a créé notre première marque de mobilier. Les problématiques n’étaient pas les mêmes.

Comment avez-vous conçu vos montres ?

Toutes nos montres sont dessinées et assemblées en France. C’est Guillaume et moi-même qui nous occupons du design. C’est notre valeur ajoutée, notre force.

Comment avez-vous rencontré votre fabriquant ?

On était vraiment passionnés d’horlogerie avec mon associé. On avait aussi envie de lancer toute une gamme de montre. C’était pas simple de trouver un fabriquant mais c’était vraiment à force de démarcher, d’enquêter sur internet qu’on a fini par le rencontrer et de voir que finalement, oui , c’était possible de lancer une marque de montres assemblées en France.

En combien de temps  avez-vous créé votre premier site internet ?

En vraiment pas longtemps, tout est allez très vite de l’idée à la concrétisation. C’est nous-même qui l’avons créé sur WordPress avec un site e-commerce et le module Woo-Commerce.

Comment-avez-vous réagi lors de la première vente ?

Tout premier produit vendu finalement c’était sur  la campagne Kickstarter. Quand on part d’une idée un peu folle de lancer un nœud papillon en métal et qu’on voit que des gens sont prêts à l’acheter et adhèrent et adorent le projet, c’est toujours satisfaisant et génial.

Avez-vous connu une période de forte croissance ?

Le nœud papillon ça reste un marché de niche. On a senti des périodes ou effectivement, par exemple les mariages, c’est un marché qui est un peu plus porteur, avec une courbe plus intéressante. Mais c’est vraiment en laissant les montres où là on touche un plus grand nombre de personne et en étant sur un élément quand même différenciateur avec le mono-aiguille. On s’est fait bien remarqués et effectivement on a senti que ça décollait.

Comment avez-vous fait pour vous faire connaître ?

Alors pour se faire connaître, c’est pas ce qui a de plus simple. Après avec un produit comme le nœud papillon en métal, la presse adhère assez vite parce que c’est quand même assez novateur et intriguant. Donc ça a bien pris à ce niveau là pour nous aider à nous lancer au départ et ensuite il faut continuer à donner de l’inertie à la communication. Donc les réseaux sociaux et notamment la publicité sur Facebook et Instagram.

Avez-vous fait appel  à des prestataires ?

L’avantage c’est qu’on avait pas mal de compétences en interne pour gérer un maximum de choses nous-mêmes. Notamment le site internet, les réseaux sociaux, même les RP.  Mais petit à petit ça prend de plus en plus de temps, et la gestion des commandes prend du temps. C’est là qu’on a décidé de déléguer une certaine partie. Aujourd’hui on travaille avec une personne en freelance pour tout ce qui va être RP et réseaux sociaux et également une société pour toute la partie gestion des pubs Facebook et Instagram.

Comment avez-vous créé vos packaging ?

Le packaging c’était vraiment un élément fort de notre produit. Et on souhaitait qu’il soit comme l’ensemble de nos nœuds papillons, fabriqué en France. Donc on a trouvé, principalement sur internet, et étudié les fabricants pour sortir une jolie boîte.

Finalement, est-ce compliqué de lancer son entreprise ?

Il y a toujours des petits caps à surmonter. Mais sincèrement non rien de fondamentalement compliqué. Il y a des choses à apprendre, à assimiler. La TVA, les factures, la comptabilité. Bien qu’on puisse facilement trouver à bien s’entourer avec des professionnels. Que ce soit la TVA, la communication , etc. Si on a pas les compétences en interne, il y a tout le monde autour pour nous aider.

Comment on détermine le prix d’un produit ?

Il y a énormément de paramètres qui rentrent en compte. Déjà le coût de fabrication. On ne pourra pas vendre en dessous. Il faut rajouter notre marge, la marge des vendeurs. Et forcement étudier un peu le prix du marché, de la congruence, pour être dans une offre réaliste.

Changeriez-vous quelque chose si c’était à refaire ?

Oui certainement parce qu’on fait toujours des erreurs. Mais les erreurs sont là pour nous faire apprendre également. Donc finalement je pense que si on devait recommencer sans cet apprentissage la on ferait les mêmles erreurs. Donc je recommencerai certainement de la même manière, à quelques choses près.

Un conseil d’entrepreneur ?

Si vous avez une idée et que vous avez envie de vous lancer. Lancez-vous vous allez voir c’est génial vous le regretterez pas.

Facebook
Facebook
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *